Non, il n’y a pas «95% de migrants économiques» en Italie (lien signalé sur Facebook)


Dans une interview, une «spécialiste de l’Afrique» italienne assure que les migrants «ne sont pas des pauvres fuyant la guerre» et que «les chiffres prouvent». Problème ? Ses chiffres ne sont pas les bons.

Lire l’article complet