Erdogan jure de braver les "menaces" américaines


Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est juré samedi de répondre aux « menaces » des Etats-Unis concernant la libération d’un pasteur américain, ne montrant aucune volonté d’apaisement dans son bras de fer avec Washington, qui a accentué la chute de la devise nationale.
Déclarations chocs, sanctions, menaces de représailles, puis doublement des tarifs douaniers américains sur l’acier et l’aluminium turc : le ping-pong Ankara-Washington est allé crescendo ces derniers jours, emportant avec lui la livre turque qui a dévissé vendredi de 16% face au billet vert.
Au coeur de cette bataille : le sort du pasteur américain Andrew Brunson, actuellement jugé pour « terrorisme » et « espionnage » en Turquie, placé fin juillet en résidence surveillée après un an et demi de détention.

Lire l’article complet