VIDEO. Les néonicotinoïdes pourraient être responsables de malformations chez un tiers des chimpanzés en Ouganda


La spécialiste française des chimpanzés Sabrina Krief suspecte la pollution chimique d’être à l’origine des malformations constatées sur de nombreux primates qu’elle étudie en Ouganda. Ils sortent de la forêt pour se régaler dans les champs voisins de maïs « enrobé directement d’insecticides »… Extrait du magazine « 13h15 le samedi ».

Lire l’article complet