Attaque à la préfecture de police : l'un des imams de Gonesse, soupçonné d'être radicalisé, affirme n'avoir "jamais parlé" avec Mickaël Harpon


L’homme, qui officiait auparavant à Sarcelles, avait fait l’objet en 2015 d’une mesure d’obligation de quitter le territoire français, demandée par les services de renseignements. La mesure n’avait jamais été appliquée. 

Lire l’article complet