Même si l'expropriation est illégale, l'occupant du bien peut être expulsé

La justice a considéré, a posteriori, que la déclaration d’utilité publique d’une expropriation était annulée. Mais l’occupant n’a pas remis en cause l’expulsion dans un délai de deux mois.



Lire l’article complet